• Détrompez-vous, je ne serais pas une énième blogueuse qui vous parlera de Charlie... Bien que oui, mon envie d'écrire aujourd'hui est en lien direct avec cette tuerie...

    Non, je ne vous parlerais pas de mon indignation, de ma colère face à ces meurtres barbares...

    Non je ne vous parlerais pas de ma tristesse lorsque je lis des gens qui se permettent de mettre en doute la mort d'un homme à terre, la véracité de la tuerie...

    Je voudrais aujourd'hui vous parler de mon compagnon et de ses collègues. Je voudrais vous parler des craintes, des doutes, des angoisses de leurs familles au jour le jour.

    Vous l'aurez compris, je suis femme de flic. Policier, c'est un métier pas comme les autres. Sans cesse critiqués: jamais là où il faut, justes bons à mettre des amendes, fainéants, incapables, ...
    Qu'est-ce que je n'ai pas déjà entendu sur lui, sur son métier... Combien de fois n'ai-je pas voulu prendre sa défense, car oui je ne conteste pas qu'il y ait des ripoux, comme dans chaque profession, tout le monde ne fait pas bien son métier. Mais moi jour après jour je vois mon homme faire de son mieux. Je l'ai déjà vu rentrer à 6H du matin alors qu'il devait avoir fini à 19H. Je l'ai déjà vu râler d'avoir du relâcher une personne interpellé car le magistrat avait décidé que...

    On croit toujours que la police est l'autorité suprême. Mais comme tout le monde, ils ont des chefs, des décisionnaires. Ils ne se chargent presque que d'exécuter les ordres.

    En attendant, sur le terrain, ce sont eux qui prennent les risques, pas leurs supérieurs... Ce sont eux qui reçoivent les insultes des autres citoyens. Oublierait-on qu'eux aussi sont des hommes comme les autres?

    C'est pour ça qu'aujourd'hui, je veux témoigner au nom de ces femmes, ces hommes, ces parents, ces enfants, ces frères, ces sœurs, ... qui chaque jour tremblent de ne pas voir revenir leur proche.
    Ces hommes sont en première ligne pour être pris pour cible. Ils prennent des risques chaque jour pour nous protéger... Vous protéger. Pourquoi ne leur témoigne t'on du respect que lorsque le pire est arrivé?

    Chaque jour, et de plus en plus, je crains ne pas voir revenir mon homme. Je crains que mon fils n'ai plus de papa. Les longues heures de travail sans nouvelles sont interminables. Combien de nuits blanches n'ai-je pas passé parce qu'il travaillait et que je n'avais aucune nouvelle de lui...

    Aujourd'hui, je pense à Ahmed, Franck et Aurélie. Je pense à leur famille. Je me met à leur place. Et j'ai mal.

    Respect!

     


    votre commentaire
  • Depuis ma grossesse, c'est un des sujets qui m'a le plus passionné: le portage. Pouvoir se promener avec son enfant contre soi, au chaud et "protégé" me semblait être très agréable. L'arrivée de mon fils ne m'a pas fait changer d'avis! La poussette reste régulièrement aux rencarts ici...

    Mais il faut bien avouer que le portage est une pratique encore assez peu répendue dans nos pays. Je me suis demandée pourquoi et plusieurs réponses me viennent à l'esprit:
    - La méconnaissance des pratiques de portage (on connait souvent le porte-bébé et l'écharpe mais il existe d'autres moyens de portage!)
    - La fameuse peur bien occidentale du "caprice" : sous-entendu, en portant, bébé est constamment à bras et donc il pourrait ne pas acquérir son indépendance aussi vite que souhaité dans nos sociétés et pourrait devenir un bébé capricieux.
    - Le côté si "pratique" et facile des poussettes
    - Les très mauvaises informations données par les vendeuses en puériculture...

    Aujourd'hui, je vais juste aborder la notion de portage "physiologique" car non, tous les portages ne se valent pas! Et d'ailleurs, certains sont à déconseiller... Je vous explique pourquoi!

    Portage physiologique

    Porter son enfant ne doit pas se faire n'importe comment, il faut respecter la physiologie de son corps, ses hanches, sa tête, ... Il faut aussi respecter la physiologie du porteur...

    - Bébé doit être soutenu sous les fesses jusqu'au pli des genoux
    - La courbure de son dos doit être respectée
    - Afin de respecter le développement des hanches, bébé est assis genoux plus hauts que les fesses (position grenouille).

    - Le portage doit se faire haut pour respecter le dos du porteur. On dit qu'il doit être à hauteur de bisous.

    Le système de portage physiologique le plus connu reste l'écharpe mais pas seulement! Il existe également des porte-bébés (préformés), mei tai, sling, ... Mais je vous en parlerai plus en détails dans un futur article!

    Porter bébé? Oui mais pas n'importe comment!

    Le portage non-physiologique:

    C'est ici que je reviens sur les bon conseils, pas toujours si bons que ça, de nos amies vendeuses en puériculture. J'ai déjà entendu des dizaines de mamans se voir conseiller ces fameux porte-bébés non physiologiques... Pourtant ils ne sont pas réellement moins chers et ils sont beaucoup moins confortable (aussi bien pour bébé que pour le porteur).

    Les marques les plus connues? Babybjorn, Chicco, ...

    Un petit résumé en image pour plus de facilité. Vous, comment aimeriez vous être assis?

    Porter bébé? Oui mais pas n'importe comment!

    Rappelez-vous, la colonne de votre enfant évolue en fonction de ses positions. Le porter dans les portes bébés types harnais, c'est forcer le dos de votre enfant à prendre une position dans laquelle il n'est pas censé être. De plus cela comprime les organes génitaux de bébé.

    Porter bébé? Oui mais pas n'importe comment!

    Et pour le porteur?

    La ceinture ventrale des portages non-physio est souvent située trop haute. L'enfant étant trop droit, il n'est pas contre le porteur, son poids pèse sur l'avant. Ce genre de portage est donc généralement inconfortable voir douloureux.

    Pourquoi favoriser le portage à la poussette?

    Le portage permet:
    - un éveil sensoriel plus complet de votre bébé (odeur du porteur, meilleure vue sur le porteur mais aussi sur ce qui entoure bébé,...)
    - Développement de son sens de l'équilibre, bébé étant porté il suit vos mouvements lors de la marche. Cela stimule son oreille interne.
    - Satisfaction du besoin de proximité de bébé
    - Permet à la maman de pouvoir s'occuper à la fois d'elle, de la maison, de faire les courses, ... ET de son bébé. Croyez moi c'est très précieux!
    - Favorise l'allaitement pour celles le souhaitant

    De plus, les porte-bébés coûtent bien moins cher que les poussettes (entre 40 et 150€ les systèmes de portage physiologiques contre 600 à 1200€ pour une poussette de bonne qualité).

    Conclusion:

    Je ne blâme en aucun cas les mamans qui choisissent la poussette pour pleins de raisons propres à elles. Il m'arrive occasionnellement de promener bébé en poussette, il apprécie aussi énormément ces ballades.

    Par contre j'invite vraiment les mamans qui souhaitent porter à éviter les systèmes de portage non-physiologique. Un BBJ coûte en général 80 à 100€, beaucoup de systèmes de portage physio sont bien moins chers et meilleurs pour le bébé et pour le porteur alors pourquoi s'en priver?

    Je reviendrai très bientôt pour vous présenter une sélection de porte-bébés physiologiques!

     

     


    votre commentaire
  • Et l'instinct maternel là dedans?

    C'est la "mode" de notre époque... Pondre des études sur tout et n'importe quoi. Et l'éducation de nos enfants n'y fait pas défaut. Vous trouverez tout et son contraire! On vous fera comprendre que si c'est "prouvé scientifiquement c'est forcément mieux non?".

    En plus de cela, vous aurez droit déjà pendant votre grossesse à 10.000 conseils de votre famille, vos amis, voir parfois même d'inconnus croisés dans la rue... Là encore vous entendrez de tout! Tu devrais allaiter, donne le biberon c'est mieux, laisse le pleurer ça lui fera les poumons, il ne faut SURTOUT pas laisser pleurer un bébé, ...

    Et l'instinct maternel là dedans?

    Et l'instinct maternel là dedans?

    Faut-il rappeler, en premier lieu, que chaque enfant est différent! Nous n'avons pas mis au monde de petites choses préprogrammées par notre société. Non, nous faisons naitre un être humain, avec son caractère, ses envies, ...
    Une étude peut-elle vraiment prendre en compte le caractère propre de l'enfant?

    Tous les parents de plusieurs enfants vous le diront. Certaines choses marchent avec un enfant, pas avec l'autre, il faut bien entendu s'adapter.

    J'ai envie, aujourd'hui, via cet article, de dire aux mamans de s'écouter! Il y a 200 ans, aucun scientifique n'était derrière nous pour nous dire comment agir avec notre tout petit. Les mamans écoutaient leur instinct.
    Vous savez, cet instinct qui vous dit que si bébé pleure, c'est parce qu'il a faim ou bien mal ou bien il est fatigué. Cet instinct qui vous dit qu'il a besoin d'être câliné...

    Certes, des conseils sont toujours bon à prendre mais je vois tellement de mamans perdues suite à des conseils pas toujours bienvenus de leur entourage...
    Combien de mamans n'ont pas laissé pleurer leur bébé car on leur disait de le faire alors qu'elles sentaient au fond d'elles-mêmes que leur loulou avait besoin d'être rassuré?

    Chères mamans: ayez une oreille sélective aux conseils des autres et FAITES-VOUS CONFIANCE.
    Au fond de vous, je suis sure, vous savez de quoi à besoin votre enfant et vous êtes la seule à le savoir...


    votre commentaire
  • L'ostéopathie: remède miracle pour bébé?

    Mon bébé est ce qu'on pourrait appeler "un bébé difficile". Un bébé qui pleure tout le temps ou presque. Je dis "pourrait", car pour moi, non, un bébé de 1 ou 2 mois ne peut pas être difficile. Si il pleure, c'est que quelque chose ne va pas et on se sent démunie en tant que maman de ne pas trouver quoi.

    Alors aujourd'hui, j'espère pourvoir aider une partie de ces mamans démunies à trouver une solution.

    Je pense que le problème de mon tout petit est varié: à la fois des coliques (relativement normal jusque 3 mois) mais aussi du reflux gastrique. De plus, c'est un bébé qui dort assez peu en journée et est rarement "détendu".

    On m'a beaucoup parlé de l'ostéopathie et j'ai décidé de tester.

    La consultation:

    Tout d'abord, on a beaucoup discuté avec l'osthéopathe. A propos de ma grossesse, des problèmes de bébé,...

    Ensuite, elle a manipulé le petit très délicatement. Habituée à l'ostéopathie classique où on "craque" les os, ici je fus bien étonnée des manipulations douces. Mon fils apprécie assez peu ce genre de contact et a donc pas mal pleuré durant la séance.
    Selon l'ostéopathe, il était très tendu et avait besoin "d'espace". Selon elle, c'est assez peu étonnant aux vues de la fin de ma grossesse: j'ai en effet contracté très régulièrement durant 3 semaines. Et bien sur, bébé ressent les contractions.

    Pour quels effets?

    Durant 2 jours, je n'ai pas vraiment vu de changement de comportement chez mon fils. C'est à partir du J3 et 4 que j'ai commencé à remarquer des changements. Loulou est beaucoup plus détendu, il nous fait plus de sourire et pleure moins en journée. Il va aussi plus facilement faire une sieste.
    Bref mon petit cœur a vraiment évolué, la séance semble lui avoir fait énormément de bien!

    Il n'est pas forcément nécessaire de renouveler la séance, je compte néanmoins y retourner encore une fois aux vues des effets positifs constatés.

    En Bref:

    Je dirai à toutes les mamans et futures mamans de ne surtout pas hésiter, même avec un bébé "sans problème", une séance ne peut que lui faire du bien! Et parfois, cela change carrément la vie!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique